Selon une enquête lastminute.com – leader européen du voyage en ligne et spécialiste de la dernière minute – menée auprès de 500 hôteliers dans le monde, 1 hôtel sur 6 a déjà été victime d’un vol de téléviseur. Serviettes de toilette, vaisselle, télécommandes, ampoules, ou encore objets d’art sont autant d’autres « souvenirs » emportés par les vacanciers.

95% des hôtels sondés attestent avoir déjà vu leurs chambres délestées de quelques objets, estimant qu’1 client sur 10 se révèle être aussi un détrousseur. Cette proportion s’élève même à 1 client sur 9 dans les établissements 4* et 5*. Les hôteliers évaluent ainsi le coût de ces pertes à près de 5 500€ par an. Dans les hôtels 5*, cette estimation serait même 4 fois supérieure, atteignant 20 000 € en moyenne.

L’étude lastminute.com a également mis en lumière des objets peu ordinaires, que les clients n’ont pu se résoudre à laisser derrière eux en quittant leur hôtel. Parmi ces clients, différents « profils » se distinguent :

« Les artisans-bricoleurs » – De grandes compétences techniques ont dû être mises en œuvre pour dérober des installations sanitaires : un pommeau de douche « effet pluie », une colonne de douche hydromassante, des lunettes de toilettes, le tuyau coudé d’un lavabo à Madrid ou encore le lavabo lui-même, comme le confie un hôtel de Berlin. De l’autre côté de l’Atlantique, le client d’un établissement à Washington a vraiment mis du cœur à l’ouvrage lorsqu’il a scié l’étagère sur laquelle la TV de la salle de bain était fixée. Les textiles (rideaux ou tapis), n’échappent pas à la tentation : le client d’un hôtel à Las Vegas a poussé le vice jusqu’à découper entièrement la moquette de sa chambre. L’histoire ne dit pas si celle-ci est partie en fumée…

« Les efficaces » – Ces personnes très pragmatiques subtilisent les piles des télécommandes, le balai de toilette ou le sèche-cheveux. Certaines, en proie à un enthousiasme bien « éclairé », vont même jusqu’à dévisser et emporter l’intégralité des ampoules de la chambre, comme l’ont rapporté plusieurs hôtels.

« Les costauds » – Les muscles sont un atout précieux lorsqu’il s’agit de dérober des extincteurs, des machines à café, des coffres-forts, des chaises, des fers et tables à repasser, un grand palmier situé dans l’entrée de l’hôtel, le matelas d’un hôtel 5* à Madrid ou encore le canapé d’un hôtel 5* à Dubaï. Ajoutons à cela l’audace, et un client se retrouve à dérober un distributeur de paquets de cigarettes placé à la réception d’un hôtel 4* à Cardiff.
Nul besoin de dénombrer les clients subtilisant les bouteilles du mini-bar lorsque certains préfèrent emporter le réfrigérateur lui-même !

« Les artistes » – Certains ont des goûts de luxe : 6% des hôtels interrogés par lastminute.com ont constaté que des œuvres d’art avaient disparu : porcelaine de Chine, tête d’une statue ou encore sculptures du hall d’un hôtel 5* à Budapest. Le jeu n’en vaut parfois pas la chandelle, comme pour ce client d’un hôtel de Dublin qui avait subtilisé tous les cadeaux (factices) décorant l’hôtel au moment de Noël…

« Les jusqu’au-boutistes » – Pourquoi se contenter d’une serviette ou d’un cendrier quand la chambre d’hôtel tout entière vous intéresse ? C’est ce qu’ont dû se dire ces clients ayant dérobé chaque couvert et équipement fournis dans la kitchenette d’un hôtel 3* à Dubrovnik et d’un hôtel 5* à Istanbul. Un autre client est même allé plus loin, réussissant à prendre l’intégralité de ce qui se trouvait dans la chambre d’un hôtel dans le New Jersey – exception faite du matelas, du bureau, de la télévision et des lampes.

Top 20 des objets les plus subtilisés dans les hôtels
– Serviettes: 87%
– Produits de toilette (savon, shampoing, etc.): 60%
– Crayons/Stylos: 55%
– Vaisselle et couverts: 52%
– Chaussons: 39%
– Peignoirs: 34%
– Télécommandes: 28%
– Oreillers, couettes et matelas:23%
– Journaux et magazines: 19%
– Cintres: 17%
– Télévisions: 16%
– Sèche-cheveux: 10%
– Ampoules: 9%
– Objets d’art: 6%
– Lampes: 6%
– Réveils: 5%
– Ordinateurs & équipement: 4%
– Téléphones: 3%
– Piles: 3%
– Plantes/fleurs/palmiers: 3%

Partagez cet article :