Ce mois-ci, lastminute.com est tombée sous le charme du « Pays des rois », le Rajasthan. Il offre aux voyageurs une palette de peinture : des déclinaisons ocres des paysages en passant par le bleu profond des murs des cités et les couleurs vives des habits des autochtones, impossible de ne pas être émerveillé par la richesse de l’histoire plurimillénaire de ce pays.

 

Au cœur des palais de la ville rose

Le Rajasthan est surtout connu pour les palais de ses célèbres Maharadjas, inutile de chercher bien loin, il y en a partout. Certains sont très réputés, à l’instar du Palais des vents de Jaipur, la ville rose. Construit dans la fameuse même pierre rose que la ville, le Palais des vents est surtout une façade, conçue pour que, grâce aux nombreuses fenêtres qui y sont creusées, l’air puisse entrer et sortir et que les concubines du harem du Maharadja puissent voir sans être vues. Il est spectaculaire.

 

De la cité bleue à la cité blanche

Jodhpur, la ville bleue et ville des brahmanes, est dominée par l’une des plus imposantes forteresses de l’Inde. La vieille ville est lovée au pied du fort de Meherangarh avec ses maisons bleues et ses ruelles labyrinthiques. Autre ville à ne manquer sous aucun prétexte : Pushkar. La cité blanche est l’une des villes sacrées de l’Inde et les eaux de son lac sont réputées miraculeuses. Elles sont l’objet de fervents pèlerinages pour les hindous mais aussi pour les hordes de hippies qui ont élu domicile dans cette ville légendaire.

 

Le Rat-jasthan !

Une curiosité du Rajasthan ? Le temple de Deshnoke, dédié à une sainte mystique du 14ème siècle, qui a pour particularité d’être peuplé… de rats sacrés. Parmi les milliers de rats vivant dans le temple, la plupart sont noirs, sauf quatre ou cinq rats blancs encore plus sacrés que les autres. Les trouver est un bon signe, les toucher une bénédiction. Les pèlerins vont même jusqu’à tremper leurs doigts dans les bols destinés aux rats pour les lécher ensuite pour s’assurer bonheur et félicité.

 

Le conseil lastminute.com

Au pays des Maharadjas, il ne faut pas hésiter à réserver une chambre dans un ancien palais reconverti en hôtel de luxe. Ce sera effectivement plus cher que les autres hôtels du pays, mais restera toujours très accessible, voire vraiment pas cher, au regard des prix français.

Pour plus d’informations sur ces offres*, cliquer ici
*Prix à partir de et sous réserve de disponibilités

Partagez cet article :