Elle a visité 120 pays, (dont 7 fois la France !) et son plus long voyage a duré 6 mois. Elle a séjourné dans certains des hôtels les plus selects au monde et pourtant, elle ne possède même pas de passeport ! Oui, il s’agit bien de Sa Majesté la Reine Elizabeth II. Véritable globe-trotter, à bientôt 90 ans (le 21 avril), elle continue ses escapades alors même que les Européens prévoient en moyenne d’arrêter de voyager à 79 ans*. Pour en savoir plus sur les anecdotes de voyage de la reine, lastminute.com, le spécialiste de la réservation à la dernière minute s’est associé à Kate Williams**, historienne britannique spécialiste de la monarchie, pour parcourir le journal de bord d’un monarque qui a énormément voyagé.

 

Plus de 64 000 km au compteur de la Reine

Étant le monarque britannique ayant le plus long règne, Sa Majesté a cumulé un certain nombre de miles dans le cadre de ses « royales » fonctions ! Rien qu’au cours de l’année suivant son accession au trône, la Reine a parcouru plus de 40 000 miles (64 000 kilomètres) et a visité 12 pays du Commonwealth au cours d’un voyage de six mois (de novembre 1953 à mai 1954). Par ailleurs, d’après les dernières estimations, les kilomètres qu’elle a parcourus au fil des ans, totaliseraient l’équivalent de 42 voyages autour du globe ! Durant 44 ans, de 1953 à 1997, le Yacht Royal Britannia fût la résidence flottante de la Reine, avec lequel elle a parcouru un million de miles (1 609 344 kilomètres), navigant aussi loin que l’Afrique du Sud et les Caraïbes. Alors qu’à 90 ans la Reine affiche un carnet de route bien rempli, les Européens eux avouent qu’ils prévoient en moyenne d’arrêter de voyager à 79 ans. Les Italiens sont les plus téméraires puisqu’eux prévoient de voyager en moyenne jusqu’à 81 ans, suivis des Espagnols (80 ans), des Français (79 ans). Les Britanniques, eux, sont davantage freinés par le poids des années et prévoient d’arrêter de voyager à 74 ans.

 

Un éléphanteau et des bottes de cowboy en cadeaux de bienvenue !

Alors que pour la plupart des voyageurs, les cadeaux de bienvenue à l’hôtel se résument à du thé gratuit et des échantillons de gel douche, Sa Majesté a eu le plaisir de recevoir des cadeaux parfois étranges ou extraordinaires au cours de ses voyages. Lors d’une visite en Allemagne l’an dernier, elle a reçu une réplique de la Porte de Brandebourg en pâte d’amande. Dans un autre registre, elle a également reçu un calumet de la paix orné de plumes roses et rouges lors d’une visite au Canada en 1973 (à présent pièce de la collection royale) et est devenue la fière propriétaire d’un éléphanteau appelé Jumbo, offert au cours d’un voyage au Cameroun. En règle générale, les animaux offerts à Sa Majesté sont donnés au Zoo de Londres. En France, pays qu’elle adore (elle parle d’ailleurs couramment le Français), on a baptisé en son nom un marché aux fleurs situé sur l’île de la Cité à Paris, en 2014. Un bel hommage quand on connait l’amour de la souveraine pour les fleurs et les jardins.

Top 5 des cadeaux les plus étonnants reçus par la Reine lors de ses voyages :

  1. Deux paresseux au Brésil en 1968
  2. Un bébé éléphant appelé Jumbo au Cameroun
  3. Un corail noir sculpté en forme de corgi miniature (sa race de chiens préférée) lorsqu’elle a visité Grand Cayman en 1983
  4. Un maillot de hockey sur glace du Canada
  5. Des bottes de cowboy lors d’une visite aux Etats-Unis

 

Son record : 12 pays visités en 6 mois

Depuis son couronnement en 1953, Sa Majesté a visité deux pays par an en moyenne – 120 pays sur les 196 pays du monde. Les années 70 et 80 en particulier furent des décennies riches en voyages : en 1979, la reine a visité six pays en deux mois dans le cadre de son voyage au Moyen-Orient.

Son plus long voyage à l’étranger fut sa visite du Commonwealth au cours de l’année suivant son couronnement où elle a passé six mois à l’étranger, visitant 12 pays différents. Le Canada se révèle être le pays long-courrier qu’elle a le plus visité pour s’y être rendue plus de 25 fois, tandis que ses destinations favorites plus près de chez elle, sont la France et l’Allemagne (7 visites). Et tandis que l’Espagne est une destination plébiscitée par de nombreux touristes, la Reine n’est certainement pas de ceux-là : elle a visité le pays pour la première fois en 1988 et n’y est jamais retournée depuis.

 

Trains, avions, hôtels, et même un B & B

Le train royal offre tout le confort : chefs, oreillers en dentelle… mais il est aussi régi par une règle très stricte : interdiction d’emprunter des rails cahoteux pendant l’heure du bain de 7h30 de la Reine. Et lorsqu’il s’agit de voyager par les airs, la souveraine préfère les jets privés aux vols des lignes régulières. Cependant, Sa Majesté a de plus en plus souvent utilisé des vols commerciaux à mesure qu’ils sont devenus plus fréquents au fil des années : elle a notamment pris le Concorde pour se rendre aux Etats-Unis en 1977.

En ce qui concerne les hôtels, l’enquête menée par lastminute.com révèle que la Reine aime la crème de la crème en choisissant de luxueux établissements cinq étoiles. Une poignée d’hôtels célèbres ont eu l’honneur de recevoir Sa Majesté comme le Raffles Hôtel à Singapour (2006), l’Hôtel Ahwahnee à Yosemite (1983), le Fairmont Royal à Toronto, le Phoenicia à Malte, le St. Regis à Washington et le Waldorf Astoria à New York en 1957 – également fréquenté par la Reine Mère. Une liste impressionnante d’hôtels mythiques donc, mais cela ne signifie pas que la Reine ne séjournerait pas dans un humble Bed & Breakfast, à l’instar de ses « royaux » sujets, lorsque ses hôtels préférés ne sont pas disponibles ou à proximité ! En 1981, la Reine s’est retrouvée coincée dans une tempête de neige près de Bristol et a dû frapper à la porte d’un Bed & Breakfast local. Le gérant, surpris, lui a offert son propre appartement au dernier étage !

 

L’été en Ecosse, Pâques à Windsor et Noël à Sandringham

Alors que les années 70 et 80 ont été denses en voyages, Sa Majesté préfère à présent, et de loin, des vacances « à la maison » dans son bon vieux Royaume-Uni. Elle passe actuellement ses deux mois d’été dans son bien-aimé château de Balmoral en Écosse. Elle séjourne au Château de Windsor pour Pâques et passe ses vacances de Noël en famille dans sa résidence de Sandringham.

A propos des nombreux voyages de Sa Majesté, Fabio Cannavale, CEO de lastminute.com group, commente : « L’étude a révélé une vie remplie d’un nombre impressionnant de voyages, que peu de souverains ont dû faire. La Reine a certainement voyagé avec son propre style et ne s’est épargné aucun déplacement en visitant un nombre incroyable de pays dans le cadre de ses fonctions royales. Et même si on peut difficilement la battre sur le terrain des voyages, tout un chacun peut désormais voyager grâce à nous comme des rois vers certaines des destinations qu’elle a le plus visitées, et à des prix accessibles. »

Kate Williams, historienne spécialiste de la monarchie qui a dirigé l‘étude pour lastminute.com, commente : « Étudier les voyages effectués par Sa Majesté au cours de sa vie a été un grand plaisir et je suis ravie de révéler quelques faits relativement peu connus sur la façon dont la Reine a visité de nombreuses parties du monde au cours de ces dernières décennies. Avec le duc et la duchesse de Cambridge, actuellement en voyage en Inde, on peut dire que la monarchie britannique a réellement le voyage dans le sang (bleu), et il sera intéressant de voir où leur soif de voyages les mènera à l’avenir. »

 

Pour voyager comme un roi ou une reine grâce aux offres de lastminute.com, cliquer ici.

 

*A propos de l’étude
Les chiffres sont tirés d’une enquête réalisée pour le compte de lastminute.com par OnePoll. L’enquête a été réalisée en ligne du 11 au 17 mars 2016. La taille totale de l’échantillon est de 1000 adultes en France, 2000 au Royaume-Uni, 1000 en Espagne, 1000 en Allemagne, 1000 in Italie (18 ans et plus).

**La recherche a été menée pour lastminute.com par Kate Williams, historienne britannique spécialiste de la monachie kate-williams.com

Partagez cet article :