A Paris, l’art ne s’admire pas uniquement dans les musées. En effet, la capitale est un véritable musée à ciel ouvert ! Ainsi, le street artist Thom Thom* a accepté de guider lastminute.com pour découvrir les meilleurs spots d’art urbain. L’occasion de voir Paris autrement. La vidéo complète de ce city tour insolite : 

 

Shepard Fairey – Rue Jeanne d’Arc (13ème arrondissement)

Shepard Fairey, l’un des street artists les plus célèbres au monde, a conçu les affiches emblématiques HOPE pour la campagne du président Barack Obama en 2008.

Shepard Fairey a également créé plusieurs œuvres à Paris dont une installation sur la Tour Eiffel. Plusieurs de ses peintures murales, créées en 2016 à l’occasion d’une exposition à la Galerie Itinerrance, sont visibles dans le 13ème arrondissement de la capitale.

 

David de la Mano – Rue Jenner (13ème arrondissement)

L’artiste espagnol David de la Mano a débuté sa carrière en créant des installations et des sculptures, au début des années 90. En 2008, il a orienté son art vers les peintures murales.

Célèbre pour son style minimal, tout en noir et blanc, un exemple particulièrement intéressant de son travail est à admirer rue Jenner sur la Rive Gauche, juste à côté d’une œuvre de la star du street art parisien Invader.

 

Vhils – Rue Château-des-Rentiers (13ème arrondissement)

L’artiste portugais Vhils a étudié à la prestigieuse école d’art de Central St Martins à Londres.

Déjà comparé à Banksy, il est connu pour ses « portraits en relief », créés par un perçage qui révèle les couches inférieures de peinture, d’affiches et de plâtre des murs.

Une de ses œuvres est exposée rue du Château-des-Rentiers, dans le quartier de la Salpêtrière

 

 

Pejac – Rue Edouard Manet (13ème arrondissement)

Baptisée en l’honneur du célèbre artiste du XIXème siècle, pionnier de l’impressionnisme, la rue Édouard Manet dans le 13ème arrondissement porte un héritage artistique exceptionnel.

Le street artist espagnol Peja rend hommage à cette histoire culturelle dans son œuvre « Vandal-Ism », qui est un détournement du célèbre tableau « Le Déjeuner sur l’herbe ».

L’œuvre originale d’Edouard Manet est, quant à elle, exposée au musée d’Orsay.

 

Jef Aérosol – Fontaine Stravinsky (4ème arrondissement)

L’un des plus grands street artists français, Jef Aérosol, pare les rues de la capitale de ses pochoirs depuis 1982. Il a également fait plusieurs expositions et publié plusieurs livres sur son art.

L’une de ses plus grandes œuvres est à découvrir à la Fontaine Stravinsky, à côté du Centre Pompidou.

 

Thom Thom, est un street artist. Il a fondé avec Jean Faucheur l’association Le M.U.R (Modulable Urbain Réactif) en 2003. Installé à Paris depuis les années 2000, il développe sa pratique artistique à travers les recherches des Nouveaux Réalistes comme les Situationnistes qui l’inspirent.

Cela fait plus de 10 ans que Thom Thom travaille in situ sur des panneaux publicitaires. Il y découpe, sculpte, cisèle les affiches. Une couche, deux couches, dix couches : tout son travail joue sur l’épaisseur. Véritable archéologue de l’affiche, Thom Thom a inventé un nouveau langage.

 

Partagez cet article :